Le festival 2021

Plus de 1 800 spectateurs venus célébrer le cinéma à l'île-aux-moines !

0001.jpg

L'affiche du festival réalisée par le dessinateur David Adrien. 

Trois magnifiques films, tous issus de la Sélection officielle du Festival de Cannes 2021, y ont été projetés en avant-première au domaine du Guerric !

- Le samedi 31 juillet, en présence du réalisateur François Ozon, vous avez pu découvrir Tout s’est bien passé. Dans ce long-métrage adapté du roman éponyme d’Emmanuèle Bernheim, sont au casting Sophie Marceau, André Dussolier, Géraldine Pailhas, et Charlotte Rampling.

- Le dimanche 1er août, le réalisateur Jacques Audiard est venu présenter Les Olympiades, qu’il a co-écrit avec les réalisatrices Céline Sciamma et Léa Mysius. 

- Le lundi 2 août, nous avions choisi de vous montrer Tralala, de Arnaud et Jean-Marie Larrieu, qui ont réuni, Mathieu Amalric, Mélanie Thierry, Denis Lavant, Josiane Balasko, Bertrand Belin, et Maïwenn, qui fut aussi notre invitée lors de la précédente édition de Passeurs de films !

Des rencontres de cinéma

François Ozon et Jacques Audiard sont allés à la rencontre du public le lendemain des projections de leur film. 

 

Le dernier jour du festival, la romancière et traductrice Valérie Zenatti, a rencontré un public venu nombreux malgré une pluie diluvienne, l’écouter et échanger avec elle sur le thème de l’adaptation littéraire au cinéma ou à la télévision

Jacques Audiard répond aux questions d'un public curieux à propos de son dernier film. (photo de Théo Kéchit)

_DSF9031.jpg

François Ozon et Serge Toubiana dialoguent avec le public place de la mairie. (photo de Théo Kéchit)

_DSF9416.jpg

Valérie Zenatti et Sylvain Burzstejn (Photo de Théo Kéchit)

Exposition "Photos de cinéma"

Pour la première fois, Passeurs de Films organise  sa première exposition de photographie «Photos de cinéma», à travers les ruelles de l’Île aux Moines du 1er Juillet au 30 septembre !

P1010842.JPG

Jean-Pierre Bacri dans la neige ; une scène de brume photographiée devant Notre-Dame ; Le réalisateur Jacques Audiard avec son actrice Marion Cotillard ; Audrey Tautou, dans un moment suspendu ; Emmanuel Mouret, Camélia Jordana, Tahar Rahim, Jean-Pierre Marielle, Isabelle Huppert... Autant de photographies de tournage, que l’on doit à trois photographes: Roger Arpajou, Christophe Brachet et Pascal Chantier.

 

Vous avez pu découvrir leurs travaux dans les ruelles de l'île-aux-Moines du 1er juillet au 30 septembre.

Une photo de l'exposition  montrant un cliché de Christophe Brachet lors du tournage du film Avant l'aube, avec Jean-Pierre Bacri. (Photo de Sylvain Bursztejn).

_DSF9206.jpg

Le 3 août, Roger Arpajou et Christophe Brachet expliquent aux festivaliers le métier de photographe de plateau. (Photo de Théo Kéchit).

Une photo du tournage de Ma Loute, de Bruno Dumont, affichée sur un mur du Domaine du Guerric, où ont eu lieu les projections du festival.

Dédicaces

Les romancières Carole Fives, Marie Nimier et Valérie Zenatti sont venues dédicacer leurs ouvrages à la librairie l'Escale, sur la place du Marché.

 

19D761AE-0EB4-4DF9-A910-6AA8934F3AF3_DSF8978.heic

La romancière Carole Fives lors de l'une séance de dédicaces organisée pendant le festival. (Photo de Théo Kéchit).

La musique au cinéma

Avant chaque projection, Passeurs de films a souhaité proposer aux festivaliers une ouverture musicale.

 

Le Groupe Silence, on joue, déjà présent lors de la précédente édition est revenu interpréter les thèmes issus des bandes originales de grands classiques du cinéma.

_DSF8873.jpg

Le groupe Silence, on joue interprète les musiques qui ont marqué le cinéma. (Photo de Théo Kéchit). 

Le compositeur franco-russe Evgueni Galpérine, qui a travaillé sur la musique de nombreux films (Grâce à dieu de François Ozon) et séries remarquées (Baron Noir), a offert au public une petite leçon de musique de cinéma. Son objectif était de montrer comment images et mélodies s'articulent et se répondent sur grand écran. Pour cela, il a choisi de réinterpréter la musique de deux séquences d'anthologie : l'une extraite du dernier chef-d'oeuvre de Sergio Leone, Il était une fois en Amérique de Sergio Leone, et l'autre issue de la séquence finale de Vol au-dessus d'un nid de coucou de Miloš Forman.

Le compositeur Evgueni Galpérine et une musicienne du groupe Silence, on joue s'accordent avant le concert. (Photo de Juliette Welfling). 

Galerie